Sous une table d’un marché aux puces, un carton contenant des dizaines de négatifs au gélatino-bromure d’argent datant de la fin du 19e siècle. L’objet est fascinant, témoin de l’oubli et de la disparition. Les marques de son altération physique – miroirs d’argent, décollement de la gélatine, moisissure, rayures, empreintes digitales – font lentement disparaître les images d’un temps passé, laissant place à des formes fantomatiques qui parlent à voix basse depuis plus d’un siècle.

Dans l’agenda 2019, plein papier invite Léonore Baud à déposer ces empreintes temporelles tout au long de l’année. 52 images ponctuent les semaines régulièrement dans un flux de densité qui s’éclaircit au fil du temps. La légère transparence des pages évoque la matière originelle: le verre, et le temps toujours imprégné d’un passé et d’un futur.

Née en 1983, Léonore Baud est diplômée de l’École Cantonale d’Art de Lausanne en photographie et en cinéma.www.leonorebaud.net

plein papier est un atelier de design graphique et papier.
Hélène relieuse et Raphaël graphiste s’unissent pour créer la marque et concevoir des objets usuels et minimalistes découlants de leur pratique et toujours liés au papier.

Voir le site